Français Anglais
Accueil Annuaire Plan du site
Accueil > News du laboratoire > L'ordinateur au niveau professionnel en Go 9x9
L'ordinateur au niveau professionnel en Go 9x9
L'ordinateur au niveau professionnel en Go 9x9 L'ordinateur au niveau professionnel en Go 9x9
26 mars 2008

Ce week-end de Pâques, la Fédération Française de Go a homologué la victoire d'un ordinateur sur un joueur professionnel. Combinant IA novatrice et parallélisation multi-coeurs, l'algorithme est utilisable pour une vaste gamme de problèmes.

http://tao.lri.fr/tiki-index.php?page=MoGo+Com 

Dans le cadre du Tournoi de Go de Paris, organisé du 22 au 24 mars 2008 par la Fédération française de go, le programme MoGo développé en collaboration entre l'INRIA, le CNRS et l'Université Paris-Sud, tournant sur un supercalculateur Bull, a remporté une partie en 9x9 contre Catalin Taranu, 5eme Dan professionnel.

Il s'agit de la première victoire homologuée, non-blitz, opposant une machine à un maitre du Go ! Rappelons que le jeu de Go, plus complexe que le jeu d'échecs, comprend des possibilités plus nombreuses que le nombre d'atomes de l'univers...

Plus de détails

Le challenge IA-Go, organisé le Samedi 22 Mars par la société Récitsproque, comprenait trois parties en 9x9 :

* Catalin Taranu a gagné la première partie "facilement" ; en raison d'une défaillance de la connexion avec les machines Bull, MoGo avait du être délocalisé sur le cluster du Laboratoire de Recherche en Informatique de l'Université Paris-Sud.
* Catalin a perdu la seconde en raison d'erreurs que, dit-il, MoGo a parfaitement su exploiter (la connexion avec Bull avait été rétablie et a tenu le reste du temps).
* Enfin, Catalin Taranu a gagné la troisième partie à l'issue d'un combat serré.


Le Dimanche 23 a eu lieu une partie en 19x19 (avec 9 pierres de handicap) entre Catalin et MoGo; Catalin, après avoir gagné à l'issue d'une partie longue et difficile, a qualifié le jeu de MoGo de "proche du Dan".


Comment, pourquoi...

MoGo est un algorithme fondamental (non dédié au Go...) au coeur de trois avancées scientifiques ou technologiques :

* Les algorithmes dits de Bandits Manchots permettent d'explorer (partiellement) l'espace des possibles ; ils ont révolutionné le monde de la planification en univers incertain ;
* L'évaluation des positions est fondée sur des algorithmes de Monte-Carlo, simulant le comportement d'un joueur stochastique, de faible niveau, mais sans aucun préjugé (biais) ;
* Le parallélisme, qui a permis de disposer de la puissance de calcul nécessaire pour qu'une évaluation Monte-Carlo donne des résultats suffisamment précis.

Les avancées de MoGo sont directement utilisables pour bien d'autres applications, notamment liées à la gestion optimale de l'énergie.

Qui
Les auteurs initiaux de MoGo (été 2006) sont Sylvain Gelly et Yizao Wang, bénéficiant de l'expertise de Rémi Munos, Olivier Teytaud, Rémi Coulom.

De nombreuses améliorations - dont les aspects Monte-Carlo et le parallélisme - ont été apportées pendant la période 2007-2008, portées par Olivier Teytaud, Jean-Baptiste Hoock, Arpad Rimmel, Julien Pérez, bénéficiant de l'aide de Thomas Hérault pour l'optimisation du code parallèle (Grid 5000), Vincent Néri et Jean-Francois Méhaut.

D'autres apports sont dus à Jean-Yves Audibert, Vincent Danjean et son équipe MOAIS, David Silver de 'Université d'Alberta, et toute l'équipe TAO.

MoGo a bénéficié de l'aide de plusieurs grands joueurs de Go, particulièrement Frédéric Donzet et Bernard Helmstetter.

Enfin, Alain Facélina, Marc Jégou et Eric Caudal de Récitsproque ont rendu le challenge IA-Go possible, avec l'aide de Clément Trung.

Merci aussi à la mailing-list computer-go, le serveur KGS, le championnat permanent Cgos.

Etapes précédentes


* Janvier 2007 MoGo en tête du championnat permanent de Go (... pour ordinateurs)



Pour en savoir plus: http://www.lri.fr/~teytaud/crmogo.html
News
TrackML dans Nature
21 juin 2018
L'apprentissage automatique peut-il aider la physique des hautes énergies à découvrir et à caractériser de nouvelles particules ? TAO participe à l'organisation du challenge TrackML avec le CERN. La seconde phase de la compétition utilisera Codalab.

Un article de Isabelle Guyon sur la démocratisation de l'IA
19 mars 2018
Lien vers l'article paru dans le journal le monde :
http://www.lemonde.fr/acces-restreint/sciences/article/2018/04/08/a4544bd07cad09fe52980c0f82c08b34_5282548_1650684.html

Michèle Sebag a été élue membre de l'Academie des Technologies
13 avril 2018
Michèle Sebag, DR CNRS et Directrice Adjointe du LRI, a été élue membre de l'Academie des Technologies

https://www.academie-technologies.fr/members/454-michele-sebag