Français Anglais
Accueil Annuaire Plan du site
Accueil > Production scientifique > Thèses et habilitations
Production scientifique
Doctorat de

Doctorat
Equipe : Intelligence Artificielle et Systèmes d'Inférence

Améliorer l'interopérabilité sémantique : Applicabilité et utilité de l'alignement d'ontologies

Début le 06/10/2008
Direction : REYNAUD, Chantal

Ecole doctorale :
Etablissement d'inscription : Université Paris-Sud

Lieu de déroulement : LRI INRIA LEO

Soutenue le 02/12/2011 devant le jury composé de :
Jérôme Euzenat (Rapporteur), Directeur de recherche, INRIA Rhône-Alpes
Bernd Amann (Rapporteur), Professeur, Université Paris 6
Jean Charlet (Examinateur), Chargé de mission AP-HP, INSERM
Sébastien Mustière (Examinateur), Chargé d'études et de recherche, IGN
Christine Froidevaux (Examinatrice), Professeur, Université Paris-Sud 11,
LRI
Chantal Reynaud (Directrice de thèse), Professeur, Université Paris-Sud
11, LRI
Brigitte Safar (Co-directrice de thèse), Maître de conférences, Université
Paris-Sud 11, LRI

Activités de recherche :

Résumé :
Dans cette thèse, nous présentons des approches d'adaptation d'un
processus d'alignement aux caractéristiques des ontologies alignées, qu'il
s'agisse de caractéristiques quantitatives telles que leur volume ou de
caractéristiques particulières liées par exemple à la façon dont les labels
des concepts sont construits.

Concernant les caractéristiques quantitatives, nous proposons deux
méthodes de partitionnement d'ontologies qui permettent l'alignement des
ontologies très volumineuses. Ces deux méthodes génèrent, en entrée du
processus d'alignement, des sous ensembles de taille raisonnable des deux
ontologies à aligner en prenant en compte dès le départ l'objectif
d'alignement dans le processus de partitionnement.

Concernant les caractéristiques particulières des ontologies alignées,
nous présentons l'environnement TaxoMap Framework qui permet la
spécification de traitements de raffinement à partir de primitives
prédéfinies. Nous proposons un langage de patrons MPL (the Mapping Pattern
Language) que nous utilisons pour spécifier les traitements de raffinement.

En plus des approches d'adaptation aux caractéristiques des ontologies
alignées, nous présentons des approches de réutilisation des résultats
d'alignement pour l'ingénierie ontologique. Nous nous focalisons plus
particulièrement sur l'utilisation de l'alignement pour l'enrichissement
d'ontologies. Nous étudions l'apport des techniques d'alignement pour
l'enrichissement et l'impact des caractéristiques de la ressource externe
utilisée comme source d'enrichissement.

Enfin, nous présentons la façon dont l'environnement TaxoMap Framework a
été implémenté et les expérimentations réalisées : des tests sur le module
d'alignement TaxoMap, sur l'approche de raffinement de mappings, sur les
méthodes de partitionnement d'ontologies de très grande taille et sur
l'approche d'enrichissement d'ontologies.