Français Anglais
Accueil Annuaire Plan du site
Accueil > Production scientifique > Thèses et habilitations
Production scientifique
Doctorat de

Doctorat
Equipe : Données et Connaissances Massives et Hétérogènes

Performance and optimization in peer to peer data management

Début le 01/09/2009
Direction : MANOLESCU-GOUJOT, Ioana

Ecole doctorale : ED STIC 580
Etablissement d'inscription : Université Paris-Sud

Lieu de déroulement : LRI INRIA SACLAY

Soutenue le 05/07/2013 devant le jury composé de :
Alain Denise, Professeur, Université Paris Sud (examinateur)
Yanlei Diao, Professeur, University of Massachusetts Amherst (rapporteur)
Ioana Manolescu, Directeur de Recherche, INRIA Saclay & Université Paris-Sud (directrice de thèse)
Philippe Rigaux, Professeur, Conservatoire National des Arts et Métiers (rapporteur)
Patrick Valduriez, Directeur de Recherche, INRIA Sophia Antipolis – Méditerranée (examinateur)
Vasilis Vassalos, Professeur, Athens University of Economics and Business (examinateur)

Activités de recherche :

Résumé :
Le langage XML, proposé par le W3C, est aujourd'hui utilisé comme un modèle de données pour le stockage et l'interrogation de grands volumes de données dans les systèmes de bases de données. En dépit d’importants travaux de recherche et le développement de systèmes efficace, le traitement de grands volumes de données XML pose encore des problèmes des performance dus à la complexité et hétérogénéité des données ainsi qu’à la complexité des langages courants d’interrogation XML.

Les vues matérialisées sont employées depuis des décennies dans les bases de données afin de raccourcir les temps de traitement des requêtes. Elles peuvent être considérées les résultats de requêtes pré-calculées, que l’on réutilise afin d’éviter de recalculer (complètement ou partiellement) une nouvelle requête. Les vues matérialisées ont fait l'objet de nombreuses recherches, en particulier dans le contexte des entrepôts des données relationnelles.

Cette thèse étudie l'applicabilité de techniques de vues matérialisées pour optimiser les performances des systèmes de gestion de données Web, et en particulier XML, dans des environnements distribués. Dans cette thèse, nos apportons trois contributions.

D'abord, nous considérons le problème de la sélection des meilleures vues à matérialiser dans un espace de stockage donné, afin d'améliorer la performance d'une charge de travail des requêtes. Nous sommes les premiers à considérer un sous-langage de XQuery enrichi avec la possibilité de sélectionner des nœuds multiples et à de multiples niveaux de granularités. La difficulté dans ce contexte vient de la puissance expressive et des caractéristiques du langage des requêtes et des vues, et de la taille de l'espace de recherche de vues que l’on pourrait matérialiser. Alors que le problème général a une complexité prohibitive, nous proposons et étudions un algorithme heuristique et démontrer ses performances supérieures par rapport à l'état de l'art.

Deuxièmement, nous considérons la gestion de grands corpus XML dans des réseaux pair à pair, basées sur des tables de hachage distribuées. Nous considérons la plateforme ViP2P dans laquelle des vues XML distribuées sont matérialisées à partir des données publiées dans le réseau, puis exploitées pour répondre efficacement aux requêtes émises par un pair du réseau. Nous y avons apporté d’importantes optimisations orientées sur le passage à l’échelle, et nous avons caractérisé la performance du système par une série d'expériences déployées dans un réseau à grande échelle. Ces expériences dépassent de plusieurs ordres de grandeur les systèmes similaires en termes de volumes de données et de débit de dissémination des données. Cette étude est à ce jour la plus complète concernant une plateforme de gestion de contenus XML déployée entièrement et testée à une échelle réelle.

Enfin, nous présentons une nouvelle approche de dissémination de données dans un système d'abonnements, en présence de contraintes sur les ressources CPU et réseau disponibles; cette approche est mise en oeuvre dans le cadre de notre plateforme Delta. Le passage à l'échelle est obtenu en déchargeant le fournisseur de données de l'effort de répondre à une partie des abonnements. Pour cela, nous tirons profit de techniques de réécriture de requêtes à l'aide de vues afin de diffuser les données de ces abonnements, à partir d'autres abonnements. Notre contribution principale est un nouvel algorithme qui organise les vues dans un réseau de dissémination d'information multi-niveaux ; ce réseau est calculé à l’aide d’outils techniques de programmation linéaire afin de passer à l'échelle pour de grands nombres de vues, respecter les contraintes de capacité du système, et minimiser les délais de propagation des information. L'efficacité et la performance de notre algorithme est confirmée par notre évaluation expérimentale, qui inclut l'étude d'un déploiement réel dans un réseau WAN.